GUIDE SUR LE




     

    PYTHON ROYAL


 

   

    Texte original & photos : Ken Felsman (khfelsman@uiuc.edu)
    Traduction : Olivier Caudron (snakeoli@swing.be)


    Origine Naturelle

Les Pythons Royals, Python regius (aussi connu comme 'Ball Python') sont une espèce de serpent relativement petite et docile, et sont originaires d'Afrique Occidental. Si vous avez acheté un Python Royal dans un magasin pour animaux, il y a des chances qu'il provienne du Togo, du Benin ou du Ghana. Ils sont appelés 'Ball Python' car, une fois effrayés, ils s'enroulent autour de leur tête pour former une boule.

Les Pythons Royals sont dans la même famille scientifique que les boas et les pythons, du fait qu'ils sont constricteurs. Le terme 'constricteur' se réfère à leur méthode pour attraper leur proie (un petit mammiphère) et de le faire suffoquer. Les Pythons Royals préfèrent vivre dans des contrées composées d'herbes et d'arbres (la savanne), et sont actifs la nuit (nocturne). Ils chassent la nuit avec l'aide de leur capteur de chaleur et de leur Organe de Jacobson. Durant la journée, ils passent leur temps cachés dans les terriers et les termitières.

La taille moyenne des jeunes est de 40-45 cm, et les adultes peuvent atteindre facilement 90 à 120 cm. En captivité, ils peuvent vivre jusqu'à 50 ans, mais la moyenne 20-30 ans semble plus réelle. Du fait malheureusement de la destruction de leur habitat, aussi bien que leur capture pour des besoins commerciaux tels que le commerce d'animaux, la vente de leur peau et de leur chair, les Pythons Royals à l'état sauvage ne vivent pas aussi longtemps. "Il (le Python Royal) est considéré comme une espèce menacée et des autorisations sont requises pour leurs exportations, vivants ou morts." (J. Mehrtens, ca.1987)



    Information Générale

Est-ce que les Pythons Royals sont de bons animaux domestiques? Je dirai que oui, mais commes les autres animaux, ils peuvent être par moment 'provocateurs'. Avant de considérer d'avoir un serpent comme animal domestique, vous devriez lire "Keeping a Snake as a Pet." Cet excellent article a été écrit par Dana Payne, un éleveur au Woodland Park Zoo ( www.zoo.org ), Seattle Washington.

Les Pythons Royals peuvent être de bons serpents pour 'débutants', si vous suivez correctement certaines règles et si vous connaissez ce que vous achetez. Une chose que vous devez savoir : avoir un habitat correct pour le serpent coûtera probablement aussi cher que le serpent lui-même ! Vous aurez besoin d'une 'cage' (typiquement un terrarium), une serrure, au moins une source de chaleur (un cable chauffant, voire une ampoule thermique), un thermomètre, un bol d'eau, et enfin une cachette. Je suggèrerai aussi un minuterie, une ou 2 cachettes en plus, un hygromètre (taux d'humidité), une seconde source de chaleur, un crochet à serpent, et une pince à bec. Vous devrez aussi savoir où trouver de la nourriture pour votre serpent (ou alors la produire vous-même), et connaître un vétérinaire qualifié près de chez vous.

Donc, vous avez fait le nécessaire et êtes prêt pour élever un serpent. Maintenant, la question est : où le trouver ? L'endroit le plus simple est bien sûr un magasin d'animaux. Comme pour la vie de tous les jours, les choses arrivant facilement ne sont pas toujours les meilleures. Malheureusement, les Pythons Royals ne sont pas reproduits de manière commune en captivité, ce qui signifie que ceux trouvés en magasins sont originaires des contrées d'Afrique. Si vous faites des recherches et trouvez une société herpétologique (ou herpétoculturelle) dans votre pays, vous devriez trouver quelqu'un qui fait de la reproduction. Si vous achetez votre serpent en magasin, les jeunes (40-45 cm) s'acclimatent encore normalement à la captivité. Cependant, les adultes capturés à l'état sauvage (90 à 120 cm) ne supportent pas trop la captivité, dû à divers problèmes de santé.

Dès que vous avez votre serpent et que vous l'avez mis dans son habitat, la meilleur chose à faire est de le laisser tranquille 1 à 2 semaines. Cela permettra à celui-ci de s'acclimater à son nouvel environnement. Un serpent acclimaté et non stressé mangera et deviendra un bon animal domestique. Après avoir attendu patiemment quelques semaines, vous pourrez tenter de le nourrir (Voir Stratégies d'alimentation). Dès qu'il s'est nourri plusieurs fois, c'est alors permis de le prendre en mains par petits laps de temps. Je pense qu'il est préférable de les enlever du terrarium avec un crochet à serpent. Les Pythons Royal ne mordent pas, mais cela risque de se produire lorsque que vous passez votre main dans son habitat. Le serpent ne connait pas vos intentions et vous voit comme un prédateur ou vous confond avec une proie. Les morsures arrivent rarement, et heureusement ne sont pas plus douloureuse qu'une piqûre chez le médecin. Dès que vous avez votre serpent depuis un bon moment, vous pourrez dès lors commencer à observer sa constitution et son cycle d'activité. Pour la plupart des cas, les jeunes ont tendance à être plus sur leur défensive et /ou 'méchant', tandis que les adultes sont typiquement dociles.



    Habitat de votre serpent


L'habitat a pour but d'assurer la sécurité et la bonne santé de votre serpent. Un bon terrarium doit fournir un cycle régulier de lumière/chaleur et surtout ne pas laisser de chance d'évasion à votre serpent. Cela peut être une boîte Tupperware ou une boîte à chaussures avec petits trous pour l'aération. La plupart sont des aquariums modifiés en conséquance. Ils ne doivent pas forcément être chers. Depuis que les gens ne jurent que par de bons aquariums retenant toute l'eau, vous pouvez quelquefois les marchander lors de brocantes. Les petits Pythons Royals (40 à 70 cm) trouveront leur bonheur dans un terrarium de 50x25x30 cm. Un terrarium minimum pour un adulte (75-120 cm) serait de 75x30x30 cm. 90x30x45 cm seraient des dimensions préférables.

Mettre en sécurité votre serpent dans le terrarium ne doit pas être un défi, ni être trop cher. Les magasins animaliers pourront vous vendre de très bons écrans de sécurité, mais je préfère les faire moi-même. Vous aurez besoin de languettes de bois de 2 cm² ou de 3x6cm pour les plus grands terrariums, des languettes de tissus, quelques vis, quelques crampons de bois (cavaliers), et quelques pattes de fixation en angle droit. La plupart des magasins d'outillage fournissent cela. Une heure de découpe, de vissage et de fixation, et vous pourrez construire un écran de sécurité. Pour le maintenir contre le terrarium, vous pouvez utiliser un objet de poids ou mieux encore le fixer avec une sangle. Les sangles sont aussi facile à utiliser qu'une ceinture avec boucles que l'on peut se fournir en magasin. Vous pouvez les terminer par des clips ressemblant un peu à la photo du début de cet article.

Une autre solution pour se procurer un habitat sécurisé est d'acheter un terrarium tout fait dans un magasin. De plus en plus de vendeurs fournissent les "Lizard Lounges", qui sont des aquariums avec des vitres coulissantes. Les cages Neodesha (un produit de Bush Herpetological Supply - www.bushherp.com ) et Vision Herpetological ( http://www.herp.com/vision/vision.html#cage ) sont de fabricants bien connus de ce genre d'habitat.

La chaleur peut être fournie avec sécurité de manières différentes, tel qu'un câble chauffant et/ou une ampoule fixée dans une réflecteur en aluminium. EVITEZ les "Hot Rocks!!!" Les pierres chauffantes fournissent une chaleur centralisée qui ne chauffe pas adéquatement l'habitat, et pourraient brûler votre serpent s'il reste trop longtemps dessus. Il n'est pas envisageable de laisser votre serpent atteindre une source de chaleur. Je préfère utiliser une lampe reliée à une minuterie, pour fournir un point chaud (+/- 32 ° C), de même qu'une simulation de période d'ensoleillement (comme les Pythons Royals sont nocturnes, les rayons Ultra-Violet ne sont pas nécessaires). En plus de l'ampoule, j'utilise les câbles chauffants tous les jours toute la journée pour fournir une température de 27 à 29 ° C du côté chaud du terrarium. On ne peut pas adapter les températures données par les tapis chauffants et les lampes. Pour celles-ci, on peut placer des ampoules de différentes puissances (40-60 watt est généralement suffisant). Tous mes tapis chauffants et quelques unes de mes lampes sont équipés d'un petit 'dimmer' (150 Fb en magasin). Ils ne sont pas aussi bons que les thermostats mais permettent toutefois un ajustement fort/moyen/nul. Une autre alternative est l'utilisation d'une source de chaleur en céramique, qui se résume en une ampoule en céramique qui émet de la chaleur et aucune luminosité.

Une chose dont on doit porter de l'intérêt est le taux d'humidité dans le terrarium. Comme les Pythons Royals passent la plupart de leur temps dans les terriers et les termitières, ils sont plus sensibles au taux d'humidité que l'on pourrait le croire. Je vous suggère donc d'acheter un hygromètre. Ils sont assez bons pour donner une estimation correcte, et vous permettent de constater les changements éventuels. Je recommande une humidité ambiante d'au moins 60%, et vous pouvez avoir une cachette avec un taux légèrement supérieur (70-80%). Un manque d'humidité peut provoquer une mue incomplète, une deshydratation, et quelques fois un manque d'appétit. Pour augmenter ou diminuer l'humidité, vous pouvez placer un bol d'eau de plus grande ou de plus petite taille. Vous pouvez resteindre, mais pas supprimer, la ventilation du terrarium. Vous pouvez utiliser un substrat poreux (de la tourbe par ex.) qui retient l'humidité pour la libérer asssez longtemps. Je pense que si vous mettez un grand bol troué à l'envers, le serpent l'utilisera comme une autre cachette et s'y réhydratera quand il en ressentira le besoin.

De l'eau fraîche et au moins une cachette sont vitales pour le serpent. Selon la taille de celui-ci, des petits pots de beurre ou de simples boîtes en plastique sont de convenables bains. Je préfère utiliser une petit bol avec couvercle dans lequel je fais un trou important. Dès lors, cela sert comme 'cachette d'eau' où le serpent peut s'y cacher en s'y baignant. Les Pythons Royals à l'état sauvage passent leur temps dans le sol. Donc, sous votre protection, ils ont besoin d'un endroit sombre pour se sentir en sécurité. Une cachette peut être n'importe quoi simulant un terrier. Je préfère utiliser un pot en terre-cuite ou un sous-pot. Vous pouvez quelque fois acheter des pots légèrement cassés. Si vous les achetez intact, vous pouvez utiliser un petit marteau pour faire un trou assez grand pour le serpent . Les autres types de cachette que j'ai utilisé sont les boîtes de céréales, des boîtes de plastiques opaques, des bacs d'eau pour chien, de même que des gamelles avec des trous sur les côtés. Selon votre choix, vous devrez en placer dans des différents endroits du terrarium, ainsi le serpent pourra choisir où il se sent le mieux.

Et maintenant, quel substrat utiliser ? Bien ... Comme j'aime les choses simples, j'utilise du papier journal. C'est bon marché et facilement renouvelable une fois sali. Il existe bien sûr d'autres types de matériau. Je préconise d'éviter au maximum le fouillis de Cèdre. Les huiles de Cèdre sont toxiques, et peuvent mener à des infections respiratoires mortelles. Terreaux de plantes/bois utilisables : Peuplier, Pin, Sphaigne, and Cyprès. Je ne condamne pas personnellement la tourbe de Cyprès puisque tous les arbres en produisent (le Cyprès n'est pas 'environnementallement correct'). Un autre substrat que j'ai utilisé dans le passé est le tapis synthétique. Votre revendeur local vend cela bon marché et est en couleur, ce qui est plus plaisant que le papier journal. Je suggère d'en mettre assez pour extraire facilement les impuretés. Si l'idée du papier journal vous convient mais que vous détestez la partie 'Sport', il se peut que le producteur local de journaux vendent les fins de rouleaux de papier non-imprimés.

A part le substrat, la cachette et le point d'eau, que peut-on encore mettre dans le terrarium ? Il est bien d'avoir un objet rougueux sur lequel le serpent pourra se 'lover' pour aider la mue. Vous pouvez ajouter un objet sur lequel il pourra grimper. J'ai construit un multi-branches avec des tubes et coudes en PVC petits formats. Certaines personnes aiment ajouter des plantes. Si vous comptez faire de même, je vous conseille celles en plastiques. Les plantes vivantes finissent par faner. Une seule chose concernant certains plastiques : ne pas utiliser ceux ayant une forte odeur de plastique.

...Un bon exemple de ce que l'on vient d'expliquer se retrouve sur la photographie ci-dessus. Ceci est un de mes terrariums. Vous remarquerez qu'il est posé sur des languettes de bois de 2 cm², ce qui l'empêche d'être en contact directement avec le tapis chauffant.



    Elevage et précaution

S'occuper de serpents est quelque chose que je trouve gai, relaxant et éducatif. Cela peut être un challenge et parfois demander de la patience. Une leçon que j'ai appris assez tôt est que maintenir des reptiles n'a rien de comparable avec les animaux domestiques tels que les chiens, chats, hamsters, etc ... A peu près 80-90 % des calories que vous et moi usons chaque jour le sont pour maintenir les 37° C. nécessaire pour notre corps. Les reptiles ont de la chance car ils n'ont pas ce soucis. La température de leur corps dépend directement de leur environnement. Ils ont donc besoin de moins de nourriture. Les serpents peuvent rester plusieurs semaines, voir près d'un an sans manger ! Retenez cela si votre serpent devient difficile pour manger. Hé oui, les Pythons Royals sont assez sensibles et refusent parfois de s'alimenter s'ils ne sont pas à 100% à l'aise et en sécurité. Voir la section suivante Stratégies d'alimentation pour les questions d'alimentation.

Assumez que vous fournissez un bon environnement à votre serpent et qu'il mange, et il perdra aussi facilement ses sels et sa mue. Le nombre de mues et de défécations dépend du nombre de fois qu'il se nourrit et de son métabolisme. Un jeune serpent grandissant normalement mue et/ou défèque toutes les 4 à 6 semaines. Les serpents plus vieux ne grandissant plus beaucoup, ne mue plus que quelques fois par an. Si vous vous effrayez que votre serpent soit constipé, laissez-le dans un bain tiède de 4-5 cm, ce qui lui permettra d'expulser ses sels.

La durée de la mue, ou dépouille, prend habituellement 7 à 10 jours. Vous noterez tout d'abord que son ventre prendra une couleur rosée. Dès ce moment, il est conseillé de ne plus manipuler votre serpent. Peu après l'apparition de la couleur rosée sur le ventre, vous remarquerez que les yeux deviennent opaques et que la couleur de sa peau s'assombrit. Après 5-6 jours, il commence à s'éclairsir. Peu de temps après (2-3 jours), votre serpent cherchera quelque chose de rougeux et s'y frottera. Idéalement, il devrait muer en une seule pièce, qui s'extraira comme quand vous enlevez une chaussette. S'il n'arrive pas à l'enlever en une pièce, cela prouve que vous ne lui fournissez pas un bon environnement. Il ne fait peut-être pas assez humide dans le terrarium, ou votre serpent est un peu deshydraté. Les deux zones à problèmes à surveiller, s'il ne mue pas en une seule pièce, sont les yeux et l'extrémité de la queue. Si la capsule recouvrant les yeux n'est pas partie, leurs yeux seront recouverts d'une fine pellicule bleue/argentée. Pour aider le serpent à perdre ces dernières morceaux de mue, vous pouvez essayer de le laisser dans un bain tiède pendant +/- 30 minutes. Ensuite, frottez-le légèrement avec une morceau de tissu humide et tiède. Placer l'animal dans un sac humide en tissu pendant un instant peut aussi être une solution. Certaines personnes ont aussi eu de bons résultats avec un cotton-tige légèrement humidifié avec de l'huile pour bébé. Si vous n'arrivez pas à vos fins, ne vous en faites pas de trop, et faites très attention au taux d'humidité et à l'hydratation du serpent jusqu'à la mue suivante. Bien souvent la capsule vient avec la mue suivante. Si après 2 cycles de mue la capsule est toujours présente sur les yeux, une petite visite chez le vétérinaire s'impose.

Les parasites sont souvent la cause d'un mauvais cycle de mue. Les tiques et les mites sont les deux ectoparasites communes que vous trouverez. Si vous pensez que votre serpent a été capturé dans la nature, ou s'il est en mauvaise santé, un vétérinaire pourra vérifier les parasites internes en observant au microscope un échantillon de défécation. Une tique a la taille d'un zéro 'O' et une mite a une taille avoisinant un point tel que celui se trouvant en fin de cette phrase. Un serpent attrapera ces parasites soit de la nature d'où il vient, soit du magasin d'animaux, rarement en plein air et occasionnellement via les proies qu'il ingurgitera. Les tiques peuvent être supprimées avec des pinces à épiler. Vous pourez vaporiser de l'antiseptique (neosporin) dans le terrarium pour éviter l'infection. Par contre les mites sont plus difficile à éradiquer. J'ai déjà eu des satisfactions avec un produit appelé Pro Zap. Bien que ne l'ayant jamais utilisé, Provent-a-Mite de la firme Pro Products ( http://www.pro-products.com ) s'avère apparemment efficace. Il est préférable de voir avec votre vétérinaire la bonne indication de ces produits et/ou les suggestions pour l'utilisation d'autres produits.

Les autres maladies qui affectent la plupart des Pythons Royals sont la dismatose buccale, les boursouflures et les infections respiratoires. Si vous suspectez que votre serpent est malade, augmentez la chaleur de quelques degrés et emmenez-le chez un vétérinaire qualifié. Votre société herpétologique locale ou un magasin spécialisé sont aptes à vous trouver un bon médecin-vétérinaire. La dismatose buccale est une infection au niveau de la bouche. Si vous distinguez une masse blanche visceuse au niveau de la bouche de votre serpent, il y a des chances qu'il ait besoin d'un traitement. Les signes d'infections respiratoires sont : respiration bouche ouverte, une expiration pénible et bruillante quand le serpent respire, et/ou du liquide clair sortant de la bouche ou du nez du serpent. Les boursouflures sont le résultat direct d'un serpent élevé dans de mauvaises conditions. Peu ou pas de chaleur combiné avec un terrarium sale et humide et la possibilité d'ectoparasites peuvent engendrer les boursouflures. Le serpent aura des boutons rouges ou boursouflures sur sa peau et sur les côtés, voir même occasionnellement sur la face ventrale du corps. Encore une fois, si vous suspectez que votre serpent est malade, emmenez-le chez un vétérinaire qualifié. Un fait important pour garder votre serpent en bonne santé est de l'avoir au chaud et dans la propreté. J'utilise de petits chiffons pour nettoyer et enlever les défécations. Quelques fois par an, je démonte le terrarium et le récure avec de l'eau savonneuse. Une solution de 10-15 % d'eau de Javel et 85-90 % peut être utilisé pour le nettoyage.

Les serpents sont comme les chips : il faut s'arrêter après le premier ! ... bien que je n'aurai pas su !. Dès que vous avez un autre serpent, il est obligatoire de le mettre en quarantaine par rapport aux autres serpents pendant une paire de mois. Le serpent peut être malade ou parasité et vous ne voudriez pas infecter vos animaux sains. Après la période de quarantaine, vous pouvez le joindre aux autres en vous assurant : qu'ils sont de la même espèce (Ball Python, Python regius), qu'isl sont de la même taille, que le terrarium est assez grand et comportant plusieurs cachettes. Je déconseille fortement de mettre différentes espèces de serpent dans le même terrarium. D'autres serpents nécessitent d'autres attentions et peuvent avoir d'autres types de maladies/infections que le système immunitaire de votre Python Royal ne peut contrecarer. Vous devrez les séparer pendant le repas. Et vous remarquerez qu'ils ne mangeront pas avant d'être élevés séparemment.

Un aspect d'élevage de serpents qui est facile à faire est de prendre des notes. Simplement noter quand il mange ou refuse de manger, quel type de rongeurs il a ingurgité, s'il a besoin d'une cachette pour se sentir en sécurité et manger. Si le rongeur était vivant, fraîchement tué ou décongelé,... La fréquence de mue est aussi importante. Dès que vous avez des notes de plusieurs mois, voir d'années, quelques points importants y ressortent, et vous pourrez remarquer que votre serpent ne mange pas à certains moments (comme juste avant ou après un cycle de mue). C'est aussi important lorsque vous irez chez le vétérinaire. Pour le peu de temps que cela prend, il pourra vous apprendre pas mal sur votre serpent.

EVASION ! Un des plus mauvais sentiment que j'ai eu est la réalisation du fait que le serpent n'était plus dans le terrarium. La plupart du temps, c'est quand on oublie de fermer celui-ci. Si ce contre-temps vous arrive, il y a plusieurs choses à faire pour le récupérer. Première des choses, essayer de localiser par où il a su sortir. Si c'est depuis quelques heures, voir dans les petites cavités sombres et tempérées (style entre les coussins du fauteuil). Si c'est depuis plus longtemps, le serpent peut-être n'importe où dans la maison. Les bonnes places sont les appareils ménagers qui dégagent de la chaleur : réfrigérateur, four, chauffe-eau, TV, etc ... c'est préférable de regarder la nuit, du fait que le Python Royal est nocturne. Vous pourez utiliser le 'piège parfumé'. Déplacez une proie fraîchement tuée (une gerbile fera l'affaire !) le long des plaintes des pièces où vous estimez que le serpent peut se trouver. Placez ensuite la proie dans une boîte en carton, sur laquelle vous aurez fait un trou d'accès, dans un coin d'une des pièces. Vous pourez aussi placer une source de chaleur en dessous de celle-ci. Le raisonnement est qu'il y a des chances que le serpent repère l'odeur et la suivra jusqu'à la boîte. Une fois dans celle-ci, il mangera la proie et décidera de rester à la chaleur dans le noir pour digérer. Vous devrez aussi penser à faire sortir les autres animaux (chiens, chats) de ces pièces.



    Stratégies d'alimentation

Vous aurez entendu parler, ou pas, que les Pythons Royals sont des mangeurs méticuleux. Quelque part, c'est vrai ! Les adultes capturés dans la nature sont de loin les mangeurs les plus frustrés. Les serpents nés et élevés en captivité s'acclimatent mieux à la captivité et sont plus facile à nourrir régulièrement. Le procédé d'approvisionnement en nourriture s'établit en plusieurs phases. Tout d'abord, le serpent identifie la proie à l'odeur, la couleur, la taille, le mouvement et la température. Si le Python Royal estime qu'il est en de bonnes conditions et qu'il ne sera pas molesté pendant le processus de nutrition, il attrapera et entourera la proie. L'étreinte sert à tuer l'animal par suffocation. Dès que la proie cesse de bouger, le serpent cherche généralement la tête et commence le processus d'ingurgitation. Dès que la nourriture est dans son estomac, le serpent cherchera un petit endroit calme, sombre et tempéré pour se reposer pendant 4-5 jours et digérer. Dans la nature, cet abris est souvent un terrier de rongeurs, après que le serpent ait mangé les 'locataires'.

Alors à quelle fréquence offrir les proies à votre serpent? Cela dépend de différents facteurs, notamment l'âge du serpent. Les jeunes serpents (40-75 cm) qui grandissent vite ont besoin de plus de nourriture. Les plus vieux serpents (75-120 cm) n'ont pas besoin d'être nourri aussi souvent. Je nourris mes jeunes tous les 7-10 jours. Ils sont capables d'ingurgiter une petite/moyenne souris. Les adultes mangent facilement un rat mesurant 12 à 15 cm du museau au derrière. Je nourris mes mâles adultes toutes les 3 semaines, et mes femelles adultes (lors de la reproduction) mangent une fois toutes les 2 semaine. Les serpents mangent entièrement la proie et n'ont pas besoin de suppléments vitaminés, bienque vous pouvez ajouter un peu de calcium au repas d'une femelle pleine (gravide !) pour aider à la production des oeufs. Ce point du procédé d'alimentation est nécessaire du fait que les adultes ne se nourrisent plus pendant quelques mois lors de la saison d'hiver/de reproduction. Vous pouvez trouver d'autres informations stipulant de nourrir vos Pythons Royals plus souvent, mais je pense que beaucoup de personnes surnourrisent leurs serpents. Les serpents dans la nuture n'ont pas l'opportunité de devenir obèse du fait du manque de nourriture disponible, et d'une activité plus importante pendant la chasse aux proies.

Dois-je offrir des proies vivantes ou mortes? Cela dépend souvent de chaque serpent, mais j'offre des proies fraîchement tuées. Les proies mortes ne se défendent pas, et je tue plus rapidement celles-ci (l'animal souffrant moins) qu'un serpent ne peut le faire. Si le serpent est resté une longue période sans nourriture, qu'il a l'air maigre, et que j'ai épuisé les autres solutions, les proies vivantes sont de derniers recours. Le désavantage d'offrir des proies vivantes est que le rongeur peut se défendre et blesser votre serpent. Ne laissez JAMAIS une proie vivante dans le terrarium sans surveillance! Si le rongeur attaque votre serpent, il peut le mordre, et probablement le dégouter de manger. J'ai besoin d'assez bien de nourriture, alors je les commande par la poste. Après quelques heures de dégel sous une source de chaleur, la plupart de mes serpents les mangent . La plupart des magasins d'animaux peuvent pré-tuer les proies pour vous. Si c'est à vous de le faire, il y a plusieurs moyens simples et peu pénible de le faire. La méthode la plus facile est de placer le rongeur dans un sac en papier et de le frapper contre un objet solide. L'impact sera assez important pour le tuer. L'autre manière est de tenir le rongeur par la queue. Utiliser une règle ou quelque chose de similaire pour le caler sur le bord d'une table. Par une traction rapide par la queue, vous cassez le bas du dos et séparez l'épine dorsale, ce qui le tue. Mon opinion est que ces deux méthodes sont les meilleures qu'ils soient pour faire cette désagréable tâche.

Quel type de proie dois-je offrir à mon Python Royal? Idealement, votre serpent mangera une souris de laboratoire ou des rats qui sont bons marchés et facile à trouver. Je déconseille vivement de fournir des rongeurs trouvés dans la nature ou d'autres animaux. Il serait peu certain de savoir quel type de maladie, de parasite ou de poison qu'une souris sauvage peut transporter. Les gerbiles sont des proies naturelles pour le Python Royal. Si votre serpent n'aime apparemment pas les souris et les rats, une gerbile d'un magasin animalier peut faire l'affaire, bien que plus chère.

Que dois-je faire pour forcer mon serpent à manger ? C'est une question que la plupart des possesseurs de Pythons Royals se sont posés au moins une fois. La première chose à faire est d'être RELAX. Une période de jeûn de 6 ou 8 mois n'est pas peu commune, et n'est pas blessante pour votre serpent. Je vous conseille d'avoir une balance postale et de monitorer toute perte de poids. Si votre serpent ne perd pas plus de 15-20 % de son poids original, vous ne devez pas vous inquiéter. Le stress est généralement la raison de l'anorexie du Python Royal. Il peut l'attraper : en ne se sentant pas comfortablement hébergé dans son (nouvel) environnement, à cause des parasites (internes ou externes), de part une manipulation trop répétitive, ou d'infections (respiratoire, dismatose bucale, boursouflures, etc). Ayant assumé que l'on n'a pas pu rendre le serpent sain, libre de toutes parasites, et qu'il ne mange pas, vous pouvez essayer ceci :

    - Double vérification que les cycles de température et d'humidité sont corrects et que le serpent a plusieurs cachettes (voir Elevage).
    - Quel saison sommes-nous ? Il est commun de voir les mâles adultes (et quelques fois les femelles) rester sans manger pendant les mois d'hiver, du fait que c'est aussi la période de reproduction.
    - Si votre serpent se désintéresse de toute nourriture, il y a des chances qu'il soit stressé.
    - Est-ce que vous prenez/perturbez votre serpent ? Est-ce souvent ? Essayer de le laisser tranquille +/- une semaine et redonnez-lui une proie.
    - Y a-t-il un autre serpent dans le même terrarium ? Quelques-uns de mes Pythons Royals ne mangent pas tant qu'ils ne sont pas seuls dans leur terrarium.
    - Le terrarium se trouve-t-il dans un endroit où il y a beaucoup de passage et de bruit ? Essayez de le mettre dans un endroit tranquille.
    - Est-il dans une période de mue? La plupart des serpents ne mangent pas pendant cette période.
    - Donnez-vous des proies vivantes ? Essayez du mort, ou l'inverse, le cas échéant.
    - Quel taille de proie donnez-vous ? Bien que pouvant avaler de larges proies, certains spécimens en préfèrent des plus petites.
    - Offrez-vous différents types de proies ? ... Souris? Rats? Gerbiles?
    - Quelles couleurs de rongeurs donnez-vous ? Certains serpents ne reconnaissent pas les rats et souris blanches comme nourriture. Essayez et donnez-en d'autres couleurs.
    - Offrez-vous des rongueurs mâles ou femelles ? Certains serpents montrent une préférence pour l'un ou pour l'autre.
    - Quel est la température de la proie morte ? Quelques fois les proies fraîchement tuées ont la température idéale, et celles dégelées ne l'ont pas.
    - Quand vous donnez une proie, comment le faites-vous ? Perturbez-vous tout d'abord le serpent ? Plusieurs fois, si vous utilisez une pince à bec et agitez la proie devant le serpent, ou juste devant l'entrée de la cachette, le serpent le prendra.
    - A quel moment de la journée offrez-vous la proie ? Rappelez-vous que le Python Royal est nocturne et peut ne pas manger s'il fait clair.
    - La lumière est-elle allumée quand vous le nourrissez ? Certains spécimens préfèrent l'obscurité pour manger.
    - A quelle distance se trouve le rongueur ? Une distance de 5 à 15 cm est correctement conseillée.
    - Essayez de mettre le serpent dans un sac en papier opaque pendant une nuit avec une proie MORTE. Soyez sûr d'avoir remis le sac dans le terrarium ! Ils sortent quelques fois du sac.
    - Parlez-en à votre magasin d'animaux et voyez s'ils peuvent vous fournir de la litière de gerbile déjà utilisée. Placez-en dans le sac avec le rongueur.
    - Essayez d'odoriser un rat ou une souris morte en la frottant contre une gerbile.
    - Essayez de dégeler, recongeler et dégeller de nouveau une proie. Le procédé de congélation altèrent les cellules et rendent le rongueur plus odorant.
    - C'est vraiment déplaisant mais essayez de couper et éclater le squelette de la proie pour faire sortir un peu de sang et de cervelet.

Occasionnellement le serpent accepte de prendre le rongueur, même s'il n'a pas la taille préférée. Une petite souris est une collation pour un Python Royal adulte. Si vous offrez de temps en temps plusieurs proies, le serpent mangera plus d'un rongeur en une fois. Vous pouvez aussi forcer le serpent à prendre un second (ou troisième) rongeur dès qu'il termine d'ingurgiter le précédent. Dès que le bout des pattes sont en train d'être avalées, avec la pince à bec, vous pouvez introduire la tête du rongueur suivant dans la bouche du serpent. La plupart du temps, le processus d'ingurgitation est tel qu'il continue à avaler. J'utilise cette technique avec mes Pythons adultes qui prennent des gerbiles ou des souris. Vous pouvez lui donner un rat après une gerbile/souris et en terminer avec un spécimen de bonne taille pour le serpent.

Notez que dans la section précédente, je ne suggèrai pas d'essayer et de forcer de donner à manger à votre serpent ! Je ne pense pas que le gavage est une chose à faire. C'est stressant pour vous et votre serpent. La gavage est quelque chose que faisaient la plupart des zoos il y a plusieurs années avant que les éleveurs ne sachent exactement les nécessités de précaution à prendre pour les serpents. Ils gavaient et/ou donnaient une diète liquide dans l'oesophage du serpent en utilisant un tube en caoutchouc ou un manche-poussoir dans certains cas. Cela ne résolvait aucun problème mais en créait d'autres. La véritable exception que je fais à cette règle est l'assistance à l'alimentation des nouveaux-nés . Je NE suggère PAS d'essayer avec des adultes ! Quelques fois, les nouveaux-nés ne mangent pas convenablement. Après +/- 6 semaines d'essais, j'emploie ce que je nomme l'assistance à l'alimentation. Prenez avec une pince à bec une petite souris morte juste derrière la tête. Ensuite prenez le Python juste derrière la tête avec vos doigts. Utilisez doucement la tête du rongeur pour ouvrir la bouche du serpent. Généralement, dès que la tête est dans la bouche du serpent, un processus d'alimentation se met en marche et le serpent commence à avaler la souris dès que vous le reposez. Je NE force PAS la souris à pénétrer dans la gorge du serpent! Cela peut entrainer des blessures au serpent, et n'est pas envisageable. J'ai eu l'expérience qu'en prennant son temps, dans de bonnes conditions et avec de la patience, le Python Royal peut éventuellement manger.



    Précaution pour une reproduction avec succès

Après avoir eu de l'expérience dans l'élevage de Pythons Royals, j'encourage les personnes à essayer et réussir la reproduction. Ils deviennent de plus en plus rare dans la nature, et peu de Pythons Royals importés s'avèrent les meilleurs !

Un des premières choses à savoir est le sexe de vos serpents et être sûr d'avoir un couple. Alan Zulich ( http://www.pythons.com/probing.html ) a une belle page pour déterminer le sexe des serpents. Le Python Royal est une espèce difficile pour déterminer correctement le sexe. Généralement les mâles ont des queues plus épaisses, et les crampons anals sont plus incurvés. Les profondeurs probables sont +/- à la 2-4ème écaille subcaudale pour la feme femelle, et la 6-10ème pour les mâles. Il est préférable d'avoir un groupe de spécimen de 3 ou +, avec au moins 2 mâles. Les mâles s'afronteront un peu, et le vainqueur pourra s'offrir la femelle de son choix.

Le processus de reproduction a un cycle d'un an. Pendant le printemps, l'été, et l'automne, mes serpents sont séparés, gardés à des températures optimales, et nourris tous les 2 ou 3 semaines. Aux alentours d'octobre ou novembre, j'arrête de les nourrir et les laisse à des températures régulières. Après quelques semaines sans alimentation, je mets mes 2 mâles et mes 3 femelles ensemble dans un terrarium de 230 litres (75x45x45 cm). Il comporte 3 cachettes, un seul opérant comme bac à eau. J'offre des températures régulières de 30-32° C. pendant la journée et jusque 2 heures du matin. A 2 heures, j'éteins la lumière et laisse les températures descendre jusqu'à 19-21° C. La lumière revient à 11 heure du matin et la chaleur aussi. Quelques reproducteurs ont de bons résultats en offrant 12 heures de lumière et 12 heures d'obscurité, mais les miens ont l'air d'être OK. Je continue à nourrir les femelles toutes les 3 à 4 semaines, mais j'espère qu'elles refusent de se nourrir. Quelques reproducteurs ont aussi suggérés de fournir plus d'humidité pendant la période d'accouplement, mais de nouveau les miens semblent bien se comporter sans cela.

Aux alentours de mars ou d'avril, je replace les individus dans leurs terrariums respectifs et recommence les cycles d'ensoleillement et de chaleur réguliers. Pendant le printemps, j'essaye de nourrir les femelles plus souvent. S'il s'avère qu'elles sont 'pleines' (gravides), elles refuseront de se nourrir. Vous pouvez remarquer que les femelles attrapent quelques renflements et se rechauffent avec le ventre tourné vers le haut. Elles entrent alors dans un cycle de mue et pondent 6 à 7 oeufs une semaine ou deux après leur mue. Je fournis une boîte chaude de ponte avec une mixture humide basée de vermiculite et tourbe. La ponte se passe généralement la nuit, et les femelles restent autour de leurs oeufs. Séparer la femelle des oeufs et les incuber est la meilleur manière d'en assurer l'éclosion. Je sépare les oeufs les uns des autres comme je le peux et les place dans un tupperware avec une mixture de vermiculite/tourbe. Me trouvant dans le Midwest (auteur !) a cet avantage que les fournisseurs de matériaux pour fermiers vendent des incubateurs pour $30. Après une soixantaine de jours d'incubation à 31-32° C., vous devrez apercevoir leur 'bout de nez'. Habituellement, l'apparition totale de leur tête survient dans les 24 heures. A ce moment, je retire le tupperware de l'incubateur et le place dans un terrarium tempéré de 38 L. Les nouveaux-nés mettent entre 24 et 48 heures pour absorber le jaune de l'oeuf, et décident d'émerger totalement de l'oeuf. Une semaine ou dix jours après, les bébés ont leur première mue. A peu près une semaine après ceci, vous pouvez commencer à leur donner leur premier repas.



    Questions et problèmes communs  dans le désordre

Q: Quel température dois-il y avoir dans le terrarium ?
R: Je suggère de chauffer un côté du terrarium à 27-29 ° C, et laisser l'autre côté être à 24 ° C.  Fournir une cachette de chaque côté. (Habitat)

Q: Quel taux d'humidité le python a-t-il besoin ?
R: il doit avec une zone (cachette) avoisant 70-80%.  Ne laissez pas le terrarium descendre en dessous de 60%. (Habitat)

Q: Avec quoi dois-je nourrir mon serpent ?
R: Avec un rongeur de taille appropriée. Les rats sont nutritionnellement meilleurs que les souris, et les gerbiles sont une solution pour les mangeurs difficiles. (Alimentation)

Q: Pourquoi la peau de mon serpent attrape-elle une couleur rosée ?
R: Car il commence une période de mue de 7-10 jours.  Vous remarquerez aussi bien vite que ces yeux commencent à devenir flous. (Elevage)

Q: A quelle fréquente fera-t-il ses 'besoins' ?
R: Cela dépend de la fréquence des repas et de son métabolisme.  Vous pouvez vous attendre à en avoir tous les 4-6 semaines.  Si cela vous inquiète, un léger bain dans de l'eau tiède accélèrera le processus de défécation. (Elevage)

Q: Quel serait la fréquence de la mue ?
R: Un jeune serpent en pleine croissance muera toutes les 4-6 semaines.  Les adultes ne mueront que quelques fois par semaine. (Elevage)

Q: A quelle fréquence dois-je nourrir mon Python Royal ?
R: Pour les 2-3 premières années (45-90 cm), je suggère une proie de taille appropriée tous les 7-10 jours. Mes mâles adultes ont une proie de belle taille toutes les 3 semaines, et les femelles (gravides) toutes les 2-3 semaines. (Alimentation)

Q: Quel est le meilleur substrat pour mon Python Royal ?
R: EVITEZ le Cèdre à tous prix! Je prèfère le papier-journal ...Peuplier, Pin, Sphaigne, and Cyprès sont tous aussi recommandables. (Habitat)

Q: Comment se débarasser des mites?
R: Il existe de différents bons produits sur le marché. J'ai utilisé avec succès Pro-Zap. Provent-a-Mite de Pro Products doit aussi être assez bon. L'URL suivant donne de bons conseils pour l'éradication de mites de serpent. (hors-site) par Terry Kirk

Q: Quel est la meilleur manière de chauffer mon terrarium ?
R: EVITEZ les pierres chauffantes à tous prix! J'utilise soit des tapis chauffants ou des ampoules avec réflecteur en aluminium pour chauffer un côté du terrarium. (Habitat)

Q: Un cachette est-elle nécessaire ?
R: Absolument !  Les Pythons Royals en ont besoin pour se sentir en sécurité.  Un serpent stressé ne mange pas.  (Habitat)

Q: Pendant combien de temps un Python Royal vit-il ?
R: Cela dépend de pas mal de facteurs, mais vous pouvez espérer une moyenne entre 20 et 40 ans. (Histoire naturelle)

Q: Que signifie 1.2.1 ?
R: C'est simplement une abbréviation pour signaler le sexe des serpents (Mâle.Femelle.Inconnu). 1.2.1 signifie donc un mâle, 2 femelles et un de sexe inconnu.

Q: Pourquoi mon serpent ne mange-t-il pas ?
R: Le stress est généralement à condamner... Ne vous inquiétez pas de trop tant que le serpent ne perd pas trop de poids.  Une période de jeûn de 6 à 8 mois n'est pas rare. J'ai entendu dire que le record est de 22 mois !... Une gertile est le menu idéal pour le serpent difficile. (Alimentation)

Q: Quelle grandeur mon Python peut-il avoir ?
R: Un Python Royal adulte peut atteindre un peu plus d'un mètre, de 90 à 120 cm en moyenne. Un Python Royal vraiment grand peut atteindre 150 cm. (Histoire naturelle)

Q: Les Pythons Royals sont-il de réels serpents pour débutants ?
R: Généralement oui,  ils sont typiquement dociles, restent petits, et sont robustes.  Pensez qu'ils peuvent être un défi de temps à autres. D'autres bons serpents pour débutants sont les Serpents-Rois d'Amérique du Nord (Floride et Californie) Lampropeltis getula et les Serpents des Blés Elaphe guttata ssp. (Information générale)

Q: Quelle taille de terrarium est nécessaire pour mes Pythons Royals ?
R: Un terrarium de 38 L. (50x25x30 cm) est bon pour un serpent plus petit que 60 cm.  Un terrarium absolument minimum serait de 75 L. (75x30x30 cm), bien que 114 L. (90x30x45 cm) serait préférable.  (Habitat)

Q: Mon Python Royal a-t-il besoin de rayons Ultra-Violet ?
R: Non, les Pythons Royals sont nocturnes et ne tirent donc aucun bénéfice de ces rayons. (Habitat)

Q: Pourquoi mon Python régurgite-t-il ?
R: Cela peut provenir du fait que vous le maintenez à une température trop froide, que vous le prenez trop vite après un repas, ou que cela provient d'une infection/parasites internes. Si vous pensez que cela provient de la dernière hypothèse, emmenez-le chez une vétérinaire qualifié pour les reptiles. (Elevage)

Q:Est-ce bon d'avoir plus d'un serpent dans le même terrarium ?
R: Oui et non. Je ne préconise pas d'avoir des types/espèces et/ou des tailles différentes de serpents dans un même terrarium. Après 2-3 mois de mise en quarantaine, 2 ou plusieurs Pythons Royals de tailles similaires peuvent être élevés dans un grand terrarium. S'ils arrêtent de manger, je vous conseillerai de les séparer dans des terrariums différents, ou de les séparer lors des repas. (Elevage)

Q: Pourquoi l'oeil de mon serpent est-il de couleur argentée ?
R: C'est une capsule restante de la dernière mue, quelques fois un chiffon humide peut aider à faire tomber et retirer cela. Des personnes ont aussi réussi en utilisant de la crème pour bébé pour huiler et retirer cette peau.  (Elevage)

Q: Puis-je recongeler les rongeurs sans crainte ?
R: Oui, aussi longtemps qu'ils ne sont pas putréfiés.  Les serpents dans la nature sont opportunistes et mangeraient des charognes.  Une de mes Pythons Royals montre une préférence pour les rongeurs qui ont été congelés/décongelés deux fois. (Alimentation)

Q: Quel est la différence entre nés en captivité [CH] et reproduits en captivité [CB] ?
R: Nés en captivité signifie que les oeufs proviennent d'une femelle capturée dans la nature et qu'ils ont été incubés.  Reproduits en captivité veut dire qu'une personne a pris le temps d'accoupler un mâle et une femelle, en captivité, pour avoir des pontes . CB est préférable. (Information générale)

Q: Comment dois-je aider mon serpent avec ses problèmes de mue ?
R: Typiquement augmenter le taux d'humidité du terrarium et/ou l'hydratation du serpent sera d'une grande aide. (Elevage)

Q: Quelle taille de proie mon serpent peut-il manger ?
R: Je donne comme proie à mes serpents un rongueur dont la taille ne dépasse pas le double du diamètre de sa tête. Un Python nouveau-né peut accepter une petite, voir moyenne, souris. Un adulte peut manger un rat qui mesure 12 à 15 cm du museau au derrière. (Alimentation)

Q: Combien devrai-je payer pour un Python Royal ?
R: Le coût dépend de sa provenance.  Je ne payerai pas plus de 4000 Fb. (+/- 650 Ff) pour en acheter un dans un magasin pour animaux. (Information générale)

Q: Oops, mon serpent s'est échappé! Et maintenant ?
R: Cherchez la nuit , regardez en-dessous des coussins, les placards, et regardez aussi aux alentours des appareils dégageant de la chaleur : réfrigérateur, four, chauffe-eau, magnétoscope, TV, etc... (Elevage)

Q: Dois-je lui fournir une proie morte ou vivante ?
R: Les proies mortes sont à conseiller car un rongeur mort ne peut blesser ou mordre votre serpent. (Alimentation)

Q: J'ai laissé un rat/souris dans le terrarium pendant la nuit et il a mordillé mon serpent ?!?
R: Que cela vous serves de leçon et ne recommencez pas !  Pour aider le serpent à guérir, vous pouvez augmenter la température un peu, et vous pouvez appliquer une lotion antiseptique locale (comme le neosporin). (Alimentation)

Q: Mon serpent a mangé sa proie en commençant par l'arrière ?!?
R: Ne vous inquiètez pas : des petites proies, les serpents les ingurgitent quelques fois par l'arrière.

Q: Quels sont les signes d'une infection respiratoire ?
R: Liquide clair sortant des narines et/ou de la bouche, une expiration pénible et bruillante quand il respire, et/ou ouverture de la bouche en baillant.  Augmentez la température et emmenez-le rapidement chez un vétérinaire qualifié. (Elevage)

Q: Mon Python Royal pourrait-il mordre ?
R: Généralement, le Python Royal ne mord pas, mais cela peut arriver. Cela ne fait pas mal.  (Mon boxer de 33 Kgs étant assez 'jouette' m'a accidentellement mordu plus douloureusement :) ).  Les serpents mordent par mesure de protection ou dans le processus de l'alimentation. Tant que ce n'est pas au visage; lavez juste la plaie et appliquez une lotion antiseptique (comme le neosporin). (Information générale )

Q: Mon serpent baille !  Tout est-il correct ?
R: Oui, les serpents baillent généralement pour réaligner leurs dents après un repas. Les Pythons Royals le font aussi sans raison !

Q: Est-ce que le gavage est une bonne idée ?
R: Non ! ... NON !  C'est stressant pour vous et pour le serpent.  Il existe d'autres moyens pour motiver un serpent qui ne veut pas manger. (Alimentation)

Q: Dois-je être inquiet contre le Salmonelose?
R: Bien, la plupart des oeufs donnant des animaux peuvent porter la salmonelle . Il existe plusieurs lignes de conduite à respecter pour éviter cela : 1) Gardez votre serpent hors de la cuisine et à l'écart de ce que vous pouvez porter à la bouche (ex. vos doigts, un verre à boire, etc...).  2) Lavez vos mains après avoir tenu votre serpent. 3) Tenez votre serpent loin des personnes souffrant d'un système immunitaire faible (les bébés, les personnes âgées, etc...).
Steve Grenard a une belle page sur la salmonelle (hors-site).

Q: Les serpents nagent-ils ?
R: Oui, les serpents sont des nageurs habiles, et aussi des grimpeurs de talent. (Habitat)

Q: Dois-je donner à mon serpent un complément vitaminé ?
R: Non, les serpents mangent des proies qui assurent la teneur adéquate en matière nutritive. Vous pouvez consentir à donner un léger supplément en calcium au repas d'une femelle pleine (gravide), pour aider à la production des oeufs. (Alimentation)

Q: Mon serpent se baigne dans son bac d'eau depuis un jour ou deux, est-ce normal ?
R: Cela peut seulement dire qu'il désirait être là. Cela peut aussi être un signe de présence de mites. Recherchez après de petites bêtes voyageant sur le corps du serpent et près des yeux. (Elevage)

Q: Pourquoi mon serpent souffle-t-il ?
R: Quand les serpents ressentent le besoin de se défendre, ils se gonflent et expirent avec force, ce qui cause un bruit de souffle. C'est sa manière de vous prévenir de le laisser seul. Avec le temps, votre serpent s'habituera et apprendra que vous n'êtes pas une menace pour lui.

Q: Les serpents boivent-ils ?
R: Oui, la plupart de l'eau nécessaire est trouvée dans la proie. Mais les serpents boivent occasionnellement. Si vous avez la chance d'assister à cela, c'est juste après qu'il ait mangé.

Q: Qu'est-ce que cette matière en forme de 'craie' blanche?
R: La plupart des serpents figurent comme étant efficace en sécrétion. Ils n'urinent pas comme vous et moi, leurs reins laissent passer les rejets secs.

Q: Existe-t-il un moment propice de la journée pour prendre le serpent ?
R: Une fois que vous avez votre serpent depuis un bon moment, cela n'a plus d'importance. Pour un nouveau serpent, il est préférable de le faire en fin de soirée. Les Pythons Royals sont nocturnes et certains acceptent un peu mieux d'être dérangé la nuit, pendant leurs heures d'activités.

Q: Au secours, l'oeil de mon serpent a comme un bossellement !
R: Pas de panique. Cela arrive occasionnellement et peut être attribué au fait que le serpent est un peu deshydraté. Assurez-vous qu'il a de l'eau fraîche et un bol dans lequel il peut se baigner. Le bossellement partira lors de la prochaine mue.



     Vocabulaire 

Boursouflure : c'est une infection, généralement symbolisée par des petites boules rouges sur le corps. C'est souvent causé par des conditions insalubres . Si vous suspectez votre serpent d'avoir cela, contactez directement votre vétérinaire spécialisé.

Câble chauffant : peut être de type humain adapté à la baisse, ou celui en plastiques prévus spécialement pour les animaux. Celui en plastique ne permet pas d'ajuster la puisssance calorifique. J'aime y ajouter un 'dimmer'. Cela vous permet de gérer son intensité.

Cachette : une retraite pour le serpent. J'utilise soit des pots en terre cuite, ou des bacs en plastique avec des trous. Je suggère d'en avoir au moins 2 par terrarium. Un du côté chaud (~ 31° C.), et un du côté plus froid (~ 24-26° C.).

Capteur de chaleur : fait partie du groupe des sens du Python Royal. Sont situés sur la lèvre supérieure, et quelques-uns sont en retrait sur la lèvre inférieure. Les scientifiques pensent qu'ils peuvent voir la chaleur sous la forme de rayons infra-rouges. C'est comme avoir une paire de lunettes à infra-rouge.

Crépusculaire : se réfère aux animaux qui se reposent pendant les extrèmes de la journée (ie. pendant la lune et la nuit) mais sont actifs le matin et en soirée.

Crochet à serpent : un outil pour contrôler et/ou soulever un serpent sans le tenir. Vous pouvez en faire un pour pas cher. La plupart des magasins de matériau vendent des barres de métal d'un mètre. Pour les petits serpents, un diamètre d'1/4 suffira, et de 3/8 pour les plus grand. Avec un étau et un marteau , pliez une extrémité de 10 cm sur elle même, ce bout devenant la poignée. A peu près à 10 cm de l'autre bout, faites un angle de 90°. Vous avez maintenant un crochet à serpent pour un peu moins de 200 Fb (35 Ff).

Dismatose buccale : c'est une infection dans la cavité orale. Typiquement causée par des conditions insalubres et/ou un trauma dans la bouche. Apparaît généralement comme une matière blanche solide, ou des particules sèches dans ou/et autour de la bouche. Veuillez vous faire aider par un vétérinaire spécialisé.

Diurne : se réfère aux animaux actifs pendant les heures d'ensoleillement et se reposant dès qu'il fait sombre.

Ectoparasites : sont des parasites externes que vous trouverez la plupart du temps sur le serpent. Les mites, aussi grosses qu'un point [ . ], et les tiques de la taille d'un zéro [ O ], sont les deux espèces les plus communes.

Elevage : le marché ou occupation d'un agriculteur ou fermier; labourage et cultivation du sol (incluant l'élevage de bestiaux et de volailles, et quelques fois étendu aux abeilles, vers de soie, etc ...); agriculture, ferme.

Endoparasites : sont des parasites internes. Si vous avez un Python Royal capturé dans la nature, un vétérinaire pourra trouver des oeufs ou des parasites eux-mêmes dans les défécations, en visualisant ceux-ci avec un microscope.

Herpétoculture : c'est le hobby de maintenir et d'élever des reptiles et/ou des amphibiens.

Herpétologie : c'est l'étude scientifique des herpétologues.

Herpétologue : se réfère aux reptiles ou aux amphibiens.

Hygromètre : un indicateur d'humidité. Certains magasins spécialisés les vendent à +/ 200 Fb (35 Ff) dans le rayon jardinage.

Organe de Jacobson : c'est un senseur situé sur le palais du serpent. Les serpents prennent les particules de matière dans l'air grâce à leur langue fourchue, et l'Organe de Jacobson interprète ces particules et renseigne un peu le serpent sur l'environnement dans lequel il se trouve.

Mettre en quarantaine : une période durant laquelle une personne ou un animal doivent se préserver de répendre une maladie contagieuse, en étant isolés du reste de la Communauté. Donc, une période d'isolement avant l'exposition avec les autres est nécessaire pour éradiquer tout problème d'infection.

Nés en captivité : les serpents sont des bébés qui proviennent d'oeufs pris à une femelle capturée dans la nature et incubés.

Nocturne : se réfère à la capacité de se reposer le jour et d'être actif la nuit.

Pince à bec : un genre de pince de 15-25 cm avec des extrémités arrondies qui peuvent être utilisées pour donner des proies aux serpents sans approcher les mains trop prêt. Vous pouvez en trouver dans les magasins d'accessoires, chez des revendeurs d'appareillages médicaux et des magasins d'articles généraux.

Reproduits en captivité : les serpents provenant de parents qui sont en captivités et l'éleveur a pris le temps de joindre le mâle à la femelle pour l'accouplement. Ceux-ci sont plutôt recommandables car ils s'acclimatent mieux en captivité, et que cela crée moins d'impact à la densité de la population dans la nature.

Savanne : habitat composé de sols plats avec une mixture d'arbres et d'herbes hautes.



    Sources d'information et Sites 

"The Ball Python Manual" Ecrit par: Philippe de Vosjoli, Dave & Tracy Barker ( www.vpi.com ), et Roger Klingenberg. Si vous n'avez pas ce livre, vous pouvez l'avoir pour +/- 300 Fb (50Ff).

"Ball Python Forum" ( www.kingsnake.com/forum/ball ) sur kingsnake.com

"Ball Python Email List" ( www.ballpython.com )

"Slither Email List" ( www.slither.com ) Un forum de discussion général sur les serpents.

"The Basking Spot " ( www.baskingspot.com ) est une excellente page maintenue par Jen Swofford.

"The Reproductive Husbandry of Pythons and Boas," 1990. Richard A. Ross, M.D., M.P.H. et G. Marzec. Un grand livre si vous êtes intéressé par la reproduction.

"Living Snakes of the World," 1987. John M. Mehrtens.

"The Song of the Dodo, Island Biogeography in an Age of Extinction," 1996. David Quammen - N'est pas directement lié aux Pythons Royals, mais c'est un excellent livre.

 


Dernière mise-à-jour de la page : 28 septembre 1999